la-page-de-la-voisine

la-page-de-la-voisine

ET APRES ?

J 17.

Aïe aïe aïe...

Je crois que ça y est, j'ai basculé de l'autre côté.

 

17 jours que je ne suis pas allée voir ce qui se passait sur le trottoir d'en face.

17 jours que la Peugeot 106 ne s'est pas dégourdi les pneus pour m'emmener au boulot.

17 jours que je ne reconnais plus mon jardin tant il est bien entretenu et que pas une mauvaise herbe ne dépasse.

17 jours qu'il est mon unique horizon.

17 jours que FIP a remplacé France Inter et diffuse uniquement de la musique en boucle.

17 jours que j'interroge avec angoisse mon frigo afin qu'il me donne des idées pour le prochain repas.

17 jours que le flacon de shampooing ne baisse quasiment pas et que mes yeux n'ont pas reçu le moindre trait de khôl.

17 jours que mon Voisin et moi-même avons procédé à une reconversion professionnelle pour devenir assistants maternels H24.

17 jours que je connais la vie de T'choupi par coeur.

17 jours qu'on fait la grasse matinée. Même le p'tit s'y est mis !

17 jours qu'on fait des calculs d'apothicaire pour savoir s'il est temps de passer au régime 100% patates et de rationner les tranches de pain.

17 jours qu'on trinque tous les soirs avec des petits carrés bruyants qui s'agitent sur l'écran de mon téléphone.

 

17 jours.

Un peu plus de 2 semaines.

C'est court et c'est long.

Mais je crois bien que ça y est, j'ai basculé. Je commence à redouter la suite, l'après.

Quand il faudra y retourner...

 

Affronter les assauts et la mauvaise foi du papy d'en face qui guette derrière sa fenêtre.

Redémarrer la 106 pour me fondre dans les bouchons de la rocade métropolitaine.

Laisser pousser les herbes folles, abandonner les pieds de tomates, de radis et de salades, parce qu'on n'aura plus le temps.

Décider de la destination des prochaines vacances : une plage bondée du sud de la France.

Retrouver le train-train quotidien d'Augustin, Nagui, Fabrice, Antoine et Charline, entrecoupé des flashes info en continu.

Manger des sandwichs hors de prix entre midi et 13h dans la voiture et donner un bib au p'tit le soir, parce qu'il est déjà tard et que nous on mangera après.

Passer une plombe dans la salle de bain pour la grand-messe du soin-capillaire-brushing-eye-liner-et-mascara.

Arriver en dérapage le matin devant le portail de la nounou, jeter le p'tit fissa et sauter dans la 106 direction les bouchons ; revenir en dérapage le soir, souffler un grand coup avant de sonner au portail et se dire que le marathon n'est pas terminé.

Laisser le p'tit sous une pile de livres et de jouets le temps d'envoyer 3 mails et de passer un coup de fil urgent pour la réunion de demain.

Défoncer le réveil qui braille de nouveau à 6h30 tous les matins !

S'infliger les traditionnelles courses du samedi après-midi au centre commercial et rentrer le coffre plein de saloperies qui n'étaient pas marquées sur la liste, mais qui étaient en promo.

Se rendre compte que ça fait un mois qu'on n'a pas pris de nouvelles de la famille et des copains. Mais avec le boulot, les gosses, tout ça, on n'a plus trop le temps....

 

17 jours.

Sûrement plus.

Et si l'amnésie avait du bon parfois ?

 

La Voisine, le 02/04/2020. J17

 



02/04/2020
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres