la-page-de-la-voisine

la-page-de-la-voisine

L'omelette aux aillets

Qu’il était joli ce petit moment dans le jardin ! Un tout petit moment de rien du tout. Une heure à peine au milieu des tomates, des salades, des oignons et des radis. Un petit tour de manège à observer tout cela pousser en fumant une cigarette ou deux. Rien que nous, reclus dans ce petit carré de verdure, loin du bruit de la ville, loin du monde. Un tout petit moment de rien du tout à l’écouter me parler de la lune et de ses secrets pour obtenir de beaux légumes, pour régaler toute la famille avec une omelette aux aillets. Une heure à peine à regarder passer les nuages et laisser courir le vent autour de nous.

Laisser filer le temps, pareil à un chat sournois et imprévisible qui fait des bonds en avant puis en arrière, grimpe en haut d’un toit, se cache pour mieux nous surprendre et nous coincer entre ses griffes ; un chat aux poils tout doux qui réconforte en venant s’enrouler au creux de notre ventre, qui semble comprendre la douleur qui luit au fond de nos yeux.

On se marie à 17 ans malgré l’opposition paternelle parce qu’on est amoureux tout simplement. On passe outre sa déception de ne pas avoir son papa à ses côtés pour avancer jusqu’à l’autel. On savoure la réussite de ce pari et on commence à croquer la vie à pleines dents avec sa belle sur un solex. On trime dur pendant des années à façonner le bois. On rentre le soir et on se délecte de ce bonheur si simple entouré de sa femme et ses deux princesses. On attrape la grippe une seule fois mais la fois de trop et on s’aperçoit que l’on n’a jamais été enregistré à la Sécurité Sociale. On s’en prend à son patron, on veut le dénoncer et le faire payer pour sa trahison. On ferme les yeux et on avale la pilule amère car « nul n’est censé ignorer la loi ». On continue sa vie, on devient deux fois champion régional de lutte gréco-romaine et on rejoint les Camarades. On croit à ce que l’on fait, on aime les autres et avant tout sa femme. On ne sait pas encore que l’on est en train de vivre les plus merveilleux instants de sa vie. Parce que l’on est sûr que le plus beau reste à venir en regardant sa douce coiffer les cheveux de ses deux poupées.

Et puis un dimanche matin comme beaucoup d’autres, on laisse sa belle partir chercher les croissants. Parce que c’est son tour. On prépare le petit déjeuner avec les enfants et on retourne s’accouder à la fenêtre pour attendre maman. On entend un vacarme d’enfer. On ne comprend pas ce que l’on est en train de voir. On sent seulement que ça fait mal, très mal et que maman ne reviendra pas.

On croit devenir fou devant le geste du chauffard qui balaie l’incident d’un revers de main, parce que papa, le plus grand avocat de la ville, règlera tout ça. On en veut à la terre entière qui se dérobe sous nos pieds. On attend en vain un soutien des Camarades, un coup de fil, une main tendue ou juste un petit mot couché sur du papier. On se sent oublié de tous, comme gommé, écrasé dans le virage avec sa femme. On oublie à son tour que la vie continue, qu’il y a les enfants. On écrase, on gomme, on efface tout. On pense certainement que c’est le seul moyen de faire taire la douleur.

Alors un jour on va retirer tout son argent à la banque et on le distribue aux passants dans la rue. Cet argent que l’on a gagné en sculptant le bois pour nourrir ce si doux et si simple bonheur qui vient de s’envoler au ciel.

On ne voit pas encore le chat qui guette en haut du toit.

Et puis un beau jour, on se retrouve avec une jeune femme parmi des tomates, des salades, des oignons et des radis. On discute de tout et de rien, de la lune qui monte et qui descend et de l’omelette aux aillets en fumant une cigarette ou deux. On prépare les beaux jours et on prévoit d’aller faire pousser des légumes dans l’école du quartier.

Qu’il était joli ce tout petit moment de rien du tout dans le jardin aujourd’hui !

 

La voisine, le 6/05/2015.



02/07/2015
1 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres