la-page-de-la-voisine

la-page-de-la-voisine

Il a mon âge

 

Il a mon âge. Il est grand. Il est beau. Depuis des jours, son sourire ne s’en va pas de ma mémoire. Il m’a parlé longuement, pendant des heures, assis en face de moi, avec ce sourire qui ne le quittait pas. Je l’ai écouté longuement, pendant des heures, assise en face de lui, fascinée par ce visage plein de lumière.

Il a mon âge. Il est grand et beau. Sa voix résonne dans ma tête comme une douleur lancinante. Ce soir encore, ses yeux transpercent les miens ; ses yeux remplis d’espoir et de crainte, ces yeux dans lesquels j’ai deviné les rêves d’un petit garçon que le monde des grands a étouffés. Ce soir encore, en regardant les oiseaux reprendre possession du ciel, j’entends son histoire courir dans mes veines et jusqu’au fond de mon ventre.

Il a mon âge et il est beau. D’autres que moi l’ont aussi compris.

Comment peut-il accepter de se salir et d’abimer son corps ? Comment peut-il supporter les regards de mépris qui suivent chacun de ses passages ? Comment peut-il encore sourire malgré les injures silencieuses et les abus ?

Alors que les fleurs nocturnes s’éveillent et répandent leur parfum dans tout mon jardin, je sens celui de cet homme comme s’il était à côté de moi, l’odeur de sa peau qui a dormi dehors ou dans un lit dont elle se serait bien passée.

Il est beau, il a mon âge et il est grand. Grand et beau comme chacun de nous mérite de l’être, comme le respect pour lequel personne ne devrait avoir à se battre, comme son sourire et comme ses yeux qui croient toujours que la vie est belle.

Alors cette nuit, peut-être le laisserai-je enfin me quitter pour aller rejoindre la place qui l’attend entre la rue et les étoiles.

 

 

La voisine, le 20/07/2014.



01/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres