la-page-de-la-voisine

la-page-de-la-voisine

J'y suis, j'y reste!

J’y suis, j’y reste !

C’est ma place, retire ta veste.

Je me suis battu pour l’obtenir,

Alors va-t’en plus loin souffrir.

Ne me regarde pas comme ça,

Je ne te donnerai rien.

Non, mais qu’est-ce que tu crois ?

Je ne suis pas responsable de ton destin.

Je suis un honnête homme.

Moi je n’ai jamais rien demandé à personne.

 

J’y suis, j’y reste !

Fallait se lever plus tôt, pas faire la sieste.

Mais ça, vous ne savez pas ce que ça veut dire,

Vous qui passez votre temps à dormir.

Les gens comme toi, je les connais bien,

Des parasites, des profiteurs et des vauriens.

Alors va-t’en ailleurs

Importuner les autres.

Laisse-moi tranquille dans mon bonheur,

Je te répète, ce n’est pas de ma faute.

 

J’y suis, j’y reste !

Non, mais c’est fou ce que tu empestes !

Arrête de me regarder comme ça,

Je n’ai pas pitié de toi.

Toi et tes amis alcooliques,

Drogués, voleurs, tueurs d’enfants,

On paye pour vous, si ce n’est pas sadique !

On paye pour vous en travaillant.

Tu ne t’es pas endetté pour ta maison,

Alors ne me donne pas de leçons.

 

J’y suis, j’y reste !

Vous êtes pires que la peste.

Tu as raison de baisser les yeux.

Attends, retourne-toi un peu.

Ça alors, Robert, c’est à toi que je parle !

Que fais-tu là, c’est quoi cette tenue ?

Qu’est-ce que tu dis, quel plan social ?

Arrête ton char, on m’aurait prévenu.

Non, je n’ai pas ouvert ma boite aux lettres…

Mais non…elle est à moi cette place, j’y suis, j’y reste !

 

 

La voisine, 26/07-02/09/2014.



03/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres